FarmerTimeless2013
Profile

Blog de FarmerTimeless2013

    je veux juste expliquer la chose que j'accepte que les fans de Mylène Farmer et Madonna (Today at 4:21 PM)

  • 1004 visits
  • 289 articles
  • 1474 hearts
  • 403 comments

L'incroyable destin de Mylène Farmer et Laurent Boutonnât 20/12/2015

L'incroyable destin de Mylène Farmer et Laurent Boutonnât
L'incroyable destin de Mylène Farmer et Laurent Boutonnât

L'incroyable destin de Mylène Farmer et Laurent Boutonnât
L'incroyable destin de Mylène Farmer et Laurent Boutonnât
L'incroyable destin de Mylène Farmer et Laurent Boutonnât

L'incroyable destin de Mylène Farmer et Laurent Boutonnât
L'incroyable destin de Mylène Farmer et Laurent Boutonnât
L'incroyable destin de Mylène Farmer et Laurent Boutonnât

 


Toute comment ça en 1984 ou Laurent Boutonnât qui rechercher une interprète pour chanter Maman a Tort.Oui il a choisi Mylène pour la chanter cette une drôle de coïncidence que Laurent Boutonnât a choisi Mylène pour chanter Maman a Tort vue que Mylène cette la toute premier fois qu'elle chanter oui Mylène elle entre dans le monde de la chanson.Oui Mylène aller devenir une grande star de la chanson honnêtement Mylène elle a eux de la chance d'être tomber sur Laurent Boutonnât il aller faire de grande chose ensemble sa fez assez bizarre de voir Mylène en rousse cette une très bonne idée et justement elle a garder cette belle couleur rousse et ça lui va très bien a Mylène comme on le voix parfaitement sur les photos vue le nombre de clip qui on fait ensemble pendant toute sais long année alors franchement il on fait du très bon boulot ensemble.Qui et assez dommage en revanche sais que Mylène ma pas fait participé Laurent Boutonnât pour son album interstellaires et franchement cette vraiment injuste de la part de Mylène de pas avoir fait participé Laurent Boutonnât a se projet qui été vraiment super mais malheureusement ça ma pas pue se faire voilà mais quand même sais dommage.Et on espère que un jour Mylène et Laurent Boutonnât vont retravailler ensemble on me sais jamais qui sais.

Tags : Mylène tu et trop belle

Frances Farmer 20/08/2017

Frances Farmer
Frances Farmer

Frances Farmer
Frances Farmer
Frances Farmer

Frances Farmer
Frances Farmer
Frances Farmer

 


Frances Farmer est née le 19 septembre 1919 à Seattle.

Troisième enfant de Ernest et Lillian Farmer, Frances a une soeur Edith, un frère Wesley mais aussi une demie-soeur Rita.

Frances Farmer suscite la polémique très jeune. En 1931, elle gagne un prix pour un essai intitulé "God Dies" (Dieu meurt). La presse locale titre: "Seattle Girl Denies God and Wins Prize". Beaucoup de reproches et d'accusations qu'elle confiera, plus tard, dans son autobiographie, avoir très mal vécu, cet épisode la plongeant dans le désarroi et la solitude.

En septembre 1931, elle rejoint l'Université de Washington pour une formation de journaliste avant de se réorienter vers la dramaturgie.
Elle devient membre du Théâtre Dramatique et rencontre le professeur Sophie Rosenstein. Elle excelle dans de nombreuses pièces.
En 1935, un nouveau concours gagné lui permet de voyager en URSS. Un voyage qui sera vu d'un très mauvais oeil. Elle est suspectée injustement d'être communiste.
Retour aux Etats-Unis à New-York où elle signe un contrat pour sept ans avec la Paramount et rejoint alors Hollywood.
À cette même époque, elle se lie avec le politicien Harry York qui restera proche d'elle.En 1936, c'est son premier film: "Too many parents" de Robert F. McGowan avec Leif Erickson.
Elle enchaîne avec "Rhythm on the Rarge" dont elle partage la vedette avec le célèbre Bing Crosby et qui restera son plus gros succés au cinéma.
Côté vie privée, elle se marie avec le jeune premier, Leiff Erickson, mariage bref et malheureux.
En 1936, elle tourne également "Le Vandale" ("Come and Get It") réalisé par Howard Hawks qui reste pour beaucoup son plus beau rôle.
Portrait : FRANCES FARMER

Influences
Analyses
Dossiers




Frances Farmer
Frances Farmer (1941)

Biographie

Frances Farmer est née le 19 septembre 1919 à Seattle.

Troisième enfant de Ernest et Lillian Farmer, Frances a une soeur Edith, un frère Wesley mais aussi une demie-soeur Rita.

Frances Farmer suscite la polémique très jeune. En 1931, elle gagne un prix pour un essai intitulé "God Dies" (Dieu meurt). La presse locale titre: "Seattle Girl Denies God and Wins Prize". Beaucoup de reproches et d'accusations qu'elle confiera, plus tard, dans son autobiographie, avoir très mal vécu, cet épisode la plongeant dans le désarroi et la solitude.

En septembre 1931, elle rejoint l'Université de Washington pour une formation de journaliste avant de se réorienter vers la dramaturgie.
Elle devient membre du Théâtre Dramatique et rencontre le professeur Sophie Rosenstein. Elle excelle dans de nombreuses pièces.
En 1935, un nouveau concours gagné lui permet de voyager en URSS. Un voyage qui sera vu d'un très mauvais oeil. Elle est suspectée injustement d'être communiste.

Frances Farmer
Frances Farmer en 1930


Retour aux Etats-Unis à New-York où elle signe un contrat pour sept ans avec la Paramount et rejoint alors Hollywood.
À cette même époque, elle se lie avec le politicien Harry York qui restera proche d'elle.
Frances Farmer
Frances Farmer en 1935

En 1936, c'est son premier film: "Too many parents" de Robert F. McGowan avec Leif Erickson.
Elle enchaîne avec "Rhythm on the Rarge" dont elle partage la vedette avec le célèbre Bing Crosby et qui restera son plus gros succés au cinéma.
Rhythm on the range Frances Farmer



Côté vie privée, elle se marie avec le jeune premier, Leiff Erickson, mariage bref et malheureux.
Frances Farmer et Leiff Erickson

En 1936, elle tourne également "Le Vandale" ("Come and Get It") réalisé par Howard Hawks qui reste pour beaucoup son plus beau rôle.
Frances Farmer Come and Get it
Walter Brennan, Edward Arnold et Frances Farmer - "Come and Get It" (1936)

Elle enchaîne avec "L'or et le femme" ("The Toast of New-York") avec Cary Grant. Un joli succés.
Frances Farmer et Cary Grant
Cary Grant et Frances Farmer - "The Toast of New-York" (1937)

La critique ne tarit pas d'éloges et voit en elle une nouvelle star, certains allant même jusqu'à la comparer à Greta Garbo.

Frances Farmer se rebelle contre la Paramount refusant de céder à toutes les exigences de ce studio la considérant comme une banale starlette prête à tout pour réussir et elle s'oppose également à toute utilisation de sa vie privée.
Elle s'éloigne alors de Hollywood pour se consacrer à sa vraie passion, la scène.


Elle rencontre Clifford Odets qui lui offre le premier rôle de la pièce "Golden Boy" qui rencontre un immense succés à New-York. Le public adore, la critique est plus mitigée allant jusqu'à parfois parler d'erreur de casting.
France Farmer a une liaison tourmentée avec Clifford Odets qui n'hésitera pas à la manipuler. Malgré le succés de la pièce, elle est exclue de la tournée européenne. Elle apparaît alors dans deux autres pièces à New-York qui passent inaperçues.
C'est aussi durant cette période qu'elle commence à s'adonner à une consommation excessive d'alcool et de médicaments.
Elle enchaîne avec "L'or et le femme" ("The Toast of New-York") avec Cary Grant. Un joli succés.Menacée de rupture de contrat par la Paramount qui s'impatiente, elle regagne Hollywood.
Elle est obligée d'accepter de tourner dans des films de second plan.En 1942, elle n'est plus que le second rôle féminin dans le film "Le Chevalier de la vengeance" ("Son of Fury") aux côtés de Tyrone Power.
Portrait : FRANCES FARMER

Influences
Analyses
Dossiers




Frances Farmer
Frances Farmer (1941)

Biographie

Frances Farmer est née le 19 septembre 1919 à Seattle.

Troisième enfant de Ernest et Lillian Farmer, Frances a une soeur Edith, un frère Wesley mais aussi une demie-soeur Rita.

Frances Farmer suscite la polémique très jeune. En 1931, elle gagne un prix pour un essai intitulé "God Dies" (Dieu meurt). La presse locale titre: "Seattle Girl Denies God and Wins Prize". Beaucoup de reproches et d'accusations qu'elle confiera, plus tard, dans son autobiographie, avoir très mal vécu, cet épisode la plongeant dans le désarroi et la solitude.

En septembre 1931, elle rejoint l'Université de Washington pour une formation de journaliste avant de se réorienter vers la dramaturgie.
Elle devient membre du Théâtre Dramatique et rencontre le professeur Sophie Rosenstein. Elle excelle dans de nombreuses pièces.
En 1935, un nouveau concours gagné lui permet de voyager en URSS. Un voyage qui sera vu d'un très mauvais oeil. Elle est suspectée injustement d'être communiste.

Frances Farmer
Frances Farmer en 1930


Retour aux Etats-Unis à New-York où elle signe un contrat pour sept ans avec la Paramount et rejoint alors Hollywood.
À cette même époque, elle se lie avec le politicien Harry York qui restera proche d'elle.
Frances Farmer
Frances Farmer en 1935

En 1936, c'est son premier film: "Too many parents" de Robert F. McGowan avec Leif Erickson.
Elle enchaîne avec "Rhythm on the Rarge" dont elle partage la vedette avec le célèbre Bing Crosby et qui restera son plus gros succés au cinéma.
Rhythm on the range Frances Farmer



Côté vie privée, elle se marie avec le jeune premier, Leiff Erickson, mariage bref et malheureux.
Frances Farmer et Leiff Erickson

En 1936, elle tourne également "Le Vandale" ("Come and Get It") réalisé par Howard Hawks qui reste pour beaucoup son plus beau rôle.
Frances Farmer Come and Get it
Walter Brennan, Edward Arnold et Frances Farmer - "Come and Get It" (1936)

Elle enchaîne avec "L'or et le femme" ("The Toast of New-York") avec Cary Grant. Un joli succés.
Frances Farmer et Cary Grant
Cary Grant et Frances Farmer - "The Toast of New-York" (1937)

La critique ne tarit pas d'éloges et voit en elle une nouvelle star, certains allant même jusqu'à la comparer à Greta Garbo.

Frances Farmer se rebelle contre la Paramount refusant de céder à toutes les exigences de ce studio la considérant comme une banale starlette prête à tout pour réussir et elle s'oppose également à toute utilisation de sa vie privée.
Elle s'éloigne alors de Hollywood pour se consacrer à sa vraie passion, la scène.


Elle rencontre Clifford Odets qui lui offre le premier rôle de la pièce "Golden Boy" qui rencontre un immense succés à New-York. Le public adore, la critique est plus mitigée allant jusqu'à parfois parler d'erreur de casting.
France Farmer a une liaison tourmentée avec Clifford Odets qui n'hésitera pas à la manipuler. Malgré le succés de la pièce, elle est exclue de la tournée européenne. Elle apparaît alors dans deux autres pièces à New-York qui passent inaperçues.
C'est aussi durant cette période qu'elle commence à s'adonner à une consommation excessive d'alcool et de médicaments.

Frances Farmer
Frances Farmer - Flowing Gold (1940)

Menacée de rupture de contrat par la Paramount qui s'impatiente, elle regagne Hollywood.
Elle est obligée d'accepter de tourner dans des films de second plan.




En 1942, elle n'est plus que le second rôle féminin dans le film "Le Chevalier de la vengeance" ("Son of Fury") aux côtés de Tyrone Power.


Cette même année, arrêtée en état d'ivresse et sans permis, elle est condamnée à une peine de prison avec sursis.
Le cauchemard ne fait que commencer.

En 1943, suite à une comportement agressif, elle est à nouveau arrêtée, renvoyée par la Paramount puis enfermée dans le sanatorium La Crescenta.
Elle subit un traitement choc par des injections de doses massives d'Insuline. Elle s'enfuit.
Devant son refus de reprendre le cinéma et, la pensant folle, sa propre mère la fait réinterner à Steilacoon (à Washington).
Pendant de nombreuses années, elle subira les pires tortures: électrochocs, hydrothérapie (plongée nue pendant six à huit heures dans des bains d'eau glacée), expérimentation de drogues, viol. On évoquera même une lobotomie mais ceci reste incertain.
Frances Farmer écrira dans son autobiographie: " J'ai été violée par des plantons, rongée par des rats et empoisonnée par la nourriture avariée. J'ai été enchaînée en cellule, enfermée dans des camisoles de force et à moitié noyée dans des bains glacés."

En 1950, elle est autorisée à rejoindre Seattle où elle s'occupe de ses parents. Elle travaille comme employée dans un hôtel. Cruauté du destin, il s'agit de l'hôtel dans lequel elle avait fêté la première mondiale de "Come and Get It" en 1936.
En 1953, reconnue saine d'esprit, elle recouvre tous ses droits échappant ainsi à la tutelle exercée par sa mère.
En 1954 elle épouse Alfred Lobley. Elle rejoint la Californie où elle sera, dans l'anonymat, secrétaire dans un studio photo.

En 1958, elle renoue avec sa carrière d'actrice. Elle apparaît dans différentes séries tv dont "This is Your Life" et "Tongues of Angeles".
En 1958, c'est aussi son dernier film pour le cinéma, "The Party Crashers".
Elle épouse Lee Mikesell dont elle se séparera quelques années plus tard.

De 1958 à 1964 elle anime une émission de télévision, "Frances Farmer Present" à Indianapolis. Diffusé l'après-midi, ce programme restera durant six ans numéro 1 dans les audiences.
Parallèlement, Frances Farmer a malheureusement renoué avec ses facheuses habitudes avec l'alcool ce qui la conduit à de nouveaux comportements excessifs et lui vaudra l'arrêt de son émission en 1964.

En 1968, elle débute la rédaction de son autobiographie.

Elle décède le 01er août 1970 des suites d'un cancer à l'oesophage.

Mylène Farmer Timeless 2013 l'incroyable concert du siécle 19/08/2017

Mylène Farmer Timeless 2013 l'incroyable concert du siécle
Mylène Farmer Timeless 2013 l'incroyable concert du siécle

Mylène Farmer Timeless 2013 l'incroyable concert du siécle
Mylène Farmer Timeless 2013 l'incroyable concert du siécle
Mylène Farmer Timeless 2013 l'incroyable concert du siécle

Mylène Farmer Timeless 2013 l'incroyable concert du siécle
Mylène Farmer Timeless 2013 l'incroyable concert du siécle
Mylène Farmer Timeless 2013 l'incroyable concert du siécle

 


Mylène c'est l'une des artistes les plus incroyable au monde et cette l'un des plus beau concert que j'ai jamais vue de ma vie et franchement cette fois si Mylène elle a fait très fort vue l'énorme travaille qu'elle a réalisiez. Quand Mylène fait son entre sur scène avec son beau costume tout blanc elle été magnifique c'est pas aussi simple de préparé des énormes tournée dans toute la France et les pays etranger que Mylène a fait et franchement les énormes décors que les techniciens de Mylène on mis des heures pour tout monter les énormes décors. Il faut quand même dire une chose que c'est pas aussi simple de préparé se concert énorme de Timeless 2013.Mylène elle a toujours battu tout les récords de vente de place c'est vraiment énorme.

Mylène Farmer Timeless 2013 19/08/2017

Mylène Farmer Timeless 2013
Mylène Farmer Timeless 2013

Mylène Farmer Timeless 2013
Mylène Farmer Timeless 2013
Mylène Farmer Timeless 2013

Mylène Farmer Timeless 2013
Mylène Farmer Timeless 2013
Mylène Farmer Timeless 2013

 


l'incroyable hisoire de Mylène et se concert tellement incroyable de Timeless 2013 vue que Mylène elle a tellement travalier sur se concert il faux quand même savoir une chose que c'est pas aussi facile d'être d'artiste vue que Mylène c'est une femme qui aime son métier se concert de Timeless 2013 cette le plus beau concert de sa vie a Mylène elle été tellement belle dans c'est beau costume de scène.

Mylène Farmer à la folie 19/08/2017

Mylène Farmer à la folie

Mylène Farmer à la folie
Mylène Farmer à la folie

Mylène Farmer à la folie
Mylène Farmer à la folie
Mylène Farmer à la folie

 


éco
M'abonner
Culture & Loisirs
Mylène Farmer à la folie
0 Réaction
0
Partage
Google+
Linkedin
Pinterest
Culture & Loisirs
Mylène Farmer à la folie
>Culture & Loisirs|Sébastien Catroux|09 décembre 2001, 0h00|0
Sébastien Catroux
Culture & Loisirs
Evènements
avec Carrefour Spectacles
Réservez vos spectacles préférés
JEAN-FRANÇOIS pousse la porte de la maison de disques Polydor. Sans un mot, il sort un fusil de son manteau et tire. Laurent, réceptionniste, est mortellement blessé. Le forcené monte dans les étages, s'apprête à faire feu de nouveau, mais son arme s'enraye. Il dira à la police avoir agi pour se venger de ceux qui l'ont empêché, quelques mois auparavant, de rencontrer Mylène Farmer, son idole. Depuis ce terrible fait divers de l'automne 1991, l'accueil de Polydor, comme celui de tout l'immeuble Universal, la maison mère, est protégé par des vitres blindées. Unique en France, cette histoire illustre tragiquement l'adoration vouée à Mylène Farmer, dont la première compilation, « les Mots », figure déjà, depuis sa sortie le 27 novembre dernier, en tête des classements devant Goldman, Jackson et les autres. Elle explique, aussi, la discrétion d'une icône aperçue à Paris le 8 novembre au soir à la Cantine du Faubourg, un restaurant de la rue du Faubourg-Saint-Honoré. « Elle présidait une grande table d'au moins vingt convives, raconte un témoin de la scène. A côté d'elle était assis l'écrivain Marc Levy. Lui, je ne l'ai pas reconnu tout de suite, mais j'ai ensuite appris qu'elle avait dessiné la couverture d' Où es-tu ?, son nouveau roman. Une fois le dîner terminé, elle est repartie sous bonne garde dans un cortège d'immenses Mercedes grises »
Charades psychotiques
Des scènes comme celles-ci avec ce fiancé qu'on lui prête actuellement mais sans certitude, les fans de Mylène, comme ils l'appellent, se les racontent inlassablement, faute de mieux. Comme celle, lors de son dernier passage à Bercy, il y a trois ans, où l'on apercevait dans les gradins, parmi les beautiful people, l'écrivain Salman Rushdie, un autre de ses amis. Depuis ses débuts, la (fausse) rousse Mylène, 40 ans, reste une énigme. Née Marie-Hélène Gauthier, elle se choisit, dès son entrée dans le show-business, Farmer comme pseudonyme. Farmer, comme Frances Farmer, une star hollywoodienne des années trente et quarante, enfermée plusieurs années dans des hôpitaux psychiatriques, et finalement lobotomisée. Déjà, « Maman a tort », son premier succès, prend des airs de labyrinthe psychotique avec son « Un, maman a tort/Deux, c'est beau l'amour/Trois, l'infirmière pleure/Quatre, je l'aime ». Même si, à l'époque, ce 45-tours se vend à cent mille exemplaires, on est encore loin de la Farmer de la fin des années quatre-vingt et des années quatre-vingt-dix, où chacun de ses nouveaux albums s'écoulera à plus d'un million de copies. Seul le cinéma, avec l'échec cinglant du film « Giorgino » en 1994, va se refuser à elle. Pourtant, l'image sert Mylène la scandaleuse. Dans ses clips, elle pratique l'escalade dans l'équivoque, la surenchère dans un fatras érotico-new age. Sans pour autant se dévoiler, comme une manière de mieux se cacher. Dès 1989, elle apparaît nue dans la vidéo de « Libertine ». Ensuite, elle se fait fouetter le postérieur dans « Pourvu qu'elles soient douces », se castagne en porte-jarretelles dans « Je t'aime mélancolie » ou, plus récemment, se vautre dans une mare de sang au beau milieu d'une église pour illustrer « Je te rends ton amour ». De quoi satisfaire un public admiratif de femmes à la fois fatales et blessées. Outre les classiques midinettes en quête d'identité, on compte un grand nombre de gays, saluant son caractère bien trempé, ses poses « porno chic » et ses tenues extravagantes. Ce succès vogue aussi à contre-courant d'une variété française féminine qui exige des voix fortes, puissantes. Mylène Farmer se contente de susurrer, de son timbre éthéré, ses textes à la limite du compréhensible et toujours prétextes à interprétations.
Des conseillers mais pas de maître
Le culte de la douleur et de la noirceur, Mylène Farmer, qui navigue incognito entre son appartement du XVI e arrondissement de Paris et ses demeures de New York et de Los Angeles, le porte en elle, joue avec lui. Elle adore se promener dans les cimetières, caresser ses névroses. « Je ne passe pas une journée sans penser à la mort, a-t-elle récemment déclaré à l'hebdomadaire « Paris Match » dans l'une de ses rares interviews. Pour la plupart des gens, les cimetières sont chargés de tristesse. Pas pour moi. Je les visite comme on visite des musées. » Dans son entourage, elle a des conseillers, rien que des conseillers. « Nous n'avons aucun contrôle sur son travail, assure sa maison de disques. Elle traite en direct avec ses interlocuteurs, sans même nous consulter. » Mylène Farmer fait exactement ce qu'elle veut, n'est la créature de personne. Juste une artiste qui se plaît à exorciser, en public et en chansons, de lointains et mystérieux démons.

Mylène Farmer - Interview - Le Journal du dimanche - 08 janvier 2006 19/08/2017

Mylène Farmer - Interview - Le Journal du dimanche - 08 janvier 2006

Mylène Farmer - Interview - Le Journal du dimanche - 08 janvier 2006
Mylène Farmer - Interview - Le Journal du dimanche - 08 janvier 2006

Mylène Farmer - Interview - Le Journal du dimanche - 08 janvier 2006
Mylène Farmer - Interview - Le Journal du dimanche - 08 janvier 2006
Mylène Farmer - Interview - Le Journal du dimanche - 08 janvier 2006

 


Interview avant les premiers concerts à Bercy. Mylène a souhaité ne rien révéler sur le spectacle et garder pour son public "les nouveautés et les surprises".
Entretien centré sur sa collaboration avec Franck Sorbier qui a créé les costumes pour ce spectacle.


Mylène Farmer, à quelques jours de votre premier concert, quel est votre état d'esprit?
Hypersensible. Angoissée. J'ai la peur au ventre. Mais je me sens, aussi et surtout, très heureuse, tellement heureuse de retrouver mes fans. Il s'agira de l'un des moments essentiels de ma vie. J'ai hâte.


Pour votre retour sur scène, vous cherchiez des idées pas cousues de fil blanc et un couturier qui vous taille des costumes dans l'étoffe de ses rêves.
J'avais une seule idée en tête. Trouver quelqu'un ayant un véritable univers, et des correspondances avec le mien. Le hasard me l'a fait rencontrer en la personne de Franck Sorbier.


Que vous ne connaissiez pas auparavant?
J'avoue. Ce qui n'a rien d'étonnant puisque non seulement je n'assiste pas aux défilés de couture, mais encore je ne sors jamais.


Puisque vous ne mettez jamais les pieds dehors, comment alors l'avez-vous découvert?
Chez moi, j'ai vu dans un magazine un joli reportage sur les préparatifs et les répétitions d'un opéra magnifique, La Traviata. Je suis tombée en admiration devant l'une des robes de l'une des cantatrices. Elle était longue, façon Second Empire revisité. Elle s'étalait rouge sang. Somptueuse, gigantesque. Comme une coulée de tissu, une cascade de lave voluptueuse. J'ai compris immédiatement que c'était là le genre de tenue que j'attendais. Un coup de foudre et une évidence.


Alors votre première rencontre?
En silence. Je lui avais demandé de venir à moi. Seul. Franck est quelqu'un d'extrêmement secret qui ne sort pas facilement de sa réserve et qui ne trahit pas aisément ses émotions. Un langage que je comprends très bien. Nous nous sommes d'emblée reconnus et bien entendus, sans avoir à nous parler. Nous vivons, l'un et l'autre, dans le doute permanent. Avec, par dessus-tout, le souci du travail très bien fait.


Qui a donné les idées à l'autre?
Franck n'était pas, je crois, plus familier de mon univers que je ne l'étais du sien. J'avais des thèmes en tête quant aux décors et quant aux costumes.


Etes-vous intervenue dans leur élaboration?
Oui. A partir des croquis qui m'ont été proposés. J'ai découvert les métiers à l'ancienne qui composent le monde de la haute couture. Je n'ignore plus rien du vocabulaire des tissus. J'ai partagé toutes les étapes de la création. Nous sommes partis de choses existantes, revisitées par moi. Au final, ce ne sont pas des costumes que je porte, ce sont ces costumes, fous et insensés, qui me portent et me transportent. Chacun des sept.


Qu'allez-vous faire de vos costumes, le spectacle terminé?
Je vais les garder chez moi. Tous les garder. J'ai même déjà acheté des mannequins de modéliste pour les mettre dans une pièce.

Mylène Farmer : discrète sur son couple avec Benoît Di Sabatino 18/08/2017

 

En couple et heureuse depuis plusieurs années avec le producteur Benoît Di Sabatino, Mylène Farmer préfère miser sur la pudeur et la discrétion.C'est en 2002 que Mylène Farmer fait la connaissance de Benoît Di Sabatino, un réalisateur et producteur français qui mettait alors en mouvement les dessins de la chanteuse pour le clip de la chanson "C'est une belle journée". Depuis cette rencontre, Mylène Farmer est totalement transformée par l'amour, même si elle souhaite rester la plus discrète possible au sujet de sa vie privée."Je suis solitaire, indépendante, libre, mais rarement seule... L'autre est essentiel à ma vie. Et à ma santé mentale," confie la chanteuse lors d'un long entretien publié dans le dernier numéro du magazine Gala. Entretien dans lequel elle évoque aussi son absence des réseaux sociaux : "Je préfère laisser les gens s'exprimer librement, sans intervenir. Ce que j'ai à partager se trouve dans mes albums, mes concerts, mes clips, plus rarement, dans quelques interviews."

Si elle ne parle donc jamais de son compagnon Benoît Di Sabatino, d'autres le font pour elle, c'est le cas dans le livre "Mylène" où l'on en apprend un peu plus sur l'homme dans la vie de Mylène Farmer :

"C'est un homme équilibré et créatif, il sait comment la rendre heureuse. Avant, Mylène s'enfermait dans des relations torturées ou éphémères. C'est quelqu'un qui doute d'elle-même, a du mal à accorder sa confiance, et Benoît a su la rassurer. Même si l'album Avant que l'ombre (2005) ne lui est pas directement dédié, il en est la principale source d'inspiration." (Hugues Royer dans le livre "Mylène")

C'est bien connu, pour vivre heureux, mieux vaut vivre cachés.

Mylène Farmer en deuil : Sa mère, Marguerite Gauthier, est morte 17/08/2017

Mylène Farmer en deuil : Sa mère, Marguerite Gauthier, est morte
Mylène Farmer en deuil : Sa mère, Marguerite Gauthier, est morte

Mylène Farmer en deuil : Sa mère, Marguerite Gauthier, est morte
Mylène Farmer en deuil : Sa mère, Marguerite Gauthier, est morte
Mylène Farmer en deuil : Sa mère, Marguerite Gauthier, est morte

Mylène Farmer en deuil : Sa mère, Marguerite Gauthier, est morte
Mylène Farmer en deuil : Sa mère, Marguerite Gauthier, est morte
Mylène Farmer en deuil : Sa mère, Marguerite Gauthier, est morte

 


partages
Partager sur facebook
La chanteuse Mylene Farmer et son staff arrivent en jet prive a l'aeroport de Cannes-Mandelieu pour assister aux NRJ Music Awards le 25 Janvier 2013.
13 photos
Lancer le diaporama
La chanteuse Mylene Farmer et son staff arrivent en jet prive a l'aeroport de Cannes-Mandelieu pour assister aux NRJ Music Awards le 25 Janvier 2013.
Vingt ans après la mort de son père, Mylène Farmer pleure celle de sa mère.

Triste nouvelle pour Mylène Farmer, en deuil. Le magazine Ici Paris, en kiosques cette semaine, nous apprend que la chanteuse canadienne de 54 ans a perdu sa maman il y a quelques jours. Si l'on ignore les causes exactes de sa disparition, la regrettée Marguerite Gauthier, ancienne secrétaire devenue mère au foyer, a été enterrée au cimetière du Père Lachaise à Paris vendredi (8 juillet) dernier. Un moment forcément douloureux pour l'interprète de City Of Love qui entretenait une relation particulière avec sa mère.

À lire aussi
Rio Ferdinand : Après sa femme, mort de sa mère Janice, emportée par le cancer
Rio Ferdinand : Après sa femme, mort de sa mère Janice, emportée par le cancer
Mort de Diana : Les derniers mots de William et Harry échangés avec leur mère
Mort de Diana : Les derniers mots de William et Harry échangés avec leur mère
Mort de Sam Shepard : Les mots de son ex Jessica Lange, mère de ses 2 enfants
Mort de Sam Shepard : Les mots de son ex Jessica Lange, mère de ses 2 enfants

D'après le journaliste Hugues Royer qui a travaillé pour le magazine Voici et publié un livre consacré à la jolie rousse qui veille depuis toujours a entretenir le mystère autour de sa vie privée et de sa personnalité, Mylène Gauthier de son vrai nom a vécu une enfance à distance de la figure maternelle. Maman a tort pour la jeune Mylène qui grandit entourée de trois frères et soeurs - Brigitte et Jean-Loup ses aînés et Michel le petit dernier de la fratrie - mais entretient un lien privilégié avec sa grand-mère paternelle et un père qui incarne l'homme idéal.

La rupture se fait quand Mylène annonce à ses parents, Marguerite et Max, qu'elle ne passera pas son bac pour devenir monitrice d'équitation. Finalement, elle s'offre un autre destin grâce à Laurent Bouton­nat et Bertrand Le Page, grâce à qui elle rencontre le succès qu'on lui connaît. Forte d'une brillante carrière dans la chanson, l'artiste aux milles facettes qui est attendue sur le tournage du film d'horreur Incident In a Ghost Land cet été, finira heureusement par renouer le contact avec sa mère.

Cette dernière ne tarissait d'ailleurs pas d'éloge à son égard. "Lorsque Mylène a décidé de quitter le lycée, nous étions très fâchés. À l'époque, nous habitions à Chaville. Elle allait souvent dans un studio d'enregistrement avec des amis. C'est là qu'un jeune homme l'a repérée : Laurent Boutonnat. La première fois que je l'ai vue à la télé chanter Maman a tort, je me suis dit : "Ça fera un bide." Pas du tout, ça a fait un tube, comme on dit. Je suis fière d'elle. Mylène s'est faite toute seule. Elle ne nous doit rien", avait-elle déclaré lors d'une interview pour le magazine VSD. Fière, Marguerite Gauthier était aussi ravie que sa fille vienne régulièrement lui rendre visite. Des tensions apaisées qui leur ont certainement permis de rattraper le temps perdu.

Tags : super photo de Mylène

Mylène Farmer, chanteuse la mieux payée, devant les Daft Punk 17/08/2017

Mylène Farmer, chanteuse la mieux payée, devant les Daft Punk

Mylène Farmer, chanteuse la mieux payée, devant les Daft Punk

 


Avec 4,7 millions d'euros gagnés en 2013, l'artiste arrive en tête du classement des chanteurs les mieux rémunérés de l'année établi par le magazine Challenges. Elle devance le rappeur Maître Gims et Johnny Hallyday.

En une année, elle a gagné deux places au classement des chanteurs français les mieux payés. L'année dernière, avec 3 millions d'euros, Mylène Farmer occupait la troisième position de ce top 10 établi par le magazine Challenges. En 2013, l'artiste de 52 ans s'offre la première place avec 4,7 millions d'euros gagnés. «Encore une fois l'activisme artistique de Mylène Gautier a été payant», analyse l'hebdomadaire. Elle doit sa fortune à «sa tournée de 39 spectacles», Timeless 2013, et aux «ventes de ses deux albums actuellement dans les bacs» (environ 200.000 exemplaires). À cela s'ajoute le gigantesque merchandising autour de ses concerts «dont des milliers de singes en peluche vendus au prix de 30 euros», rappelle Challenges. Le magazine ne prend en compte que les revenus issus des activités musicales sur le territoire national, hors revenus connexes (contrats cinématographiques, publications, prises de participation dans des sociétés, cachets télévisuels...).

Mylène Farmer vole la première place à Johnny Hallyday. Le Taulier avait empoché plus de 7 millions d'euros en 2012, grâce à sa 181e tournée. Cette année, il n'est que 3e du classement avec 3 millions d'euros amassés. Le rockeur s'incline devant Maître Gims, membre du groupe Sexion d'Assaut et «inconnu il y a encore un an». Le rappeur de 27 ans s'est lancé en solo en 2013 avec un l'album Subliminal, écoulé à plus de 450.000 exemplaires. Également entrepreneur, Maître Gims a lancé son label et une ligne de vêtements. Toutes ces activités lui ont rapporté 3,1 millions d'euros en 2013. Challenges parlede l'émergence «d'une nouvelle génération d'artistes venus du rap et des musiques urbaines, qui séduisent un public de plus en plus large».
Les Daft Punk gagnent moins que Zaz

Elle fait aussi partie de cette nouvelle génération figurant dans le top 5 des artistes les mieux payés. Zaz, 33 ans, se hisse à la quatrième place du top 10 avec 2,9 millions d'euros en 2013. Son second album Recto Verso sorti en mai a dépassé les 500.000 exemplaires vendus.

En cinq et sixième position ex-aequo, on retrouve Guy-Manuel de Homem-Christo et Thomas Bangatler. Les Daft Punk ont gagné 2,4 millions d'euros chacun grâce à leur activité musicale sur le sol français. Ils ont vendu 500.000 albums en France et plus de trois millions à l'international. «Leur succès hexagonal ne représente qu'une infime partie de leurs gains», reconnaît Challenges. Florent Pagny, Christophe Maé, Pascal Obispo et Emmanuel Moire closent ce top 10.

Tags : super photo de Mylène